Maître Wang Li Kun a commencé les arts martiaux à l’âge de 8 ans, dans le quartier de Jong Kou, à shanghai, avec le Chang Wuan (long poing) de shaolin.

Il a appris notamment avec le Maître Chen Ming liang, et pratique aussi les disciplines suivantes : Xin Yi Liu He Quan et Wu Dang Nei Jia Quan. Détenteur du grade le plus élevé des arts martiaux chinois (9° duan), il est expert en tui shou, dans lequel il fut trois fois champion de shanghai.

Il a créé le style du taiji du serpent sur les bases du Xin Yi Liu He (la boxe de la forme et de la pensée), du Mei Quan (la longue boxe de la fleur de prunier) et du She Quan (la boxe du serpent), dans le but de créer une forme assez courte qui puisse être pratiquée tous les jours, pour la santé.

 

 

Pour lui, le taiji contribue à une bonne santé, rend heureux, et apprend à respecter les autres. Son désir de l’enseigner correspond aussi au souhait de faire connaître la culture chinoise. Il est reconnu par ses élèves pour la générosité de son enseignement.

« Le taiji n’est pas le trésor caché d’un maître, il appartient à tout le monde. Il faut le partager, et échanger entre pratiques différentes, pour en prendre le meilleur ».

Maître Wang Li Kun est président d’honneur de l’association “Taiji France Chine”.